LOGO SGDL TV
NOUS SUIVRE

Romancier, scénariste, né à Craponne-sur-Arzon (Haute-Loire), Hubert de Maximy, titulaire d’une maîtrise d’économie et d’un doctorat de gestion, se consacre très vite à la littérature. Les thèmes abordés dans ses livres sont les enquêtes policières au Moyen-âge et à la Renaissance, ainsi que le monde paysan du XIXe siècle. Hubert de Maximy vit aujourd’hui à Paris. Il a également produit et réalisé une trentaine de films d’art pour le cinéma et la télévision.

Son dernier livre, Le destin d’Honorine (Presses de la Cité, 2011), est inspiré de la vie de ses grands-parents, qui furent les plus importants fabricants de dentelle du Puy au début du siècle dernier.

Il a notamment publié :

L’Ecrit rouge (Albin Michel, 1999) et traduit aux éditions Hakusuisha (Japon) en 2002  L’Ombre du diable (Albin Michel, 2000) 

Le Bâtard du bois noir (l’Archipel, 2008) 

La Rebouteuse de Champvieille (l’Archipel, 2009) 

La Revanche du Bâtard (l’Archipel, 2010).

1831, le Haut-Velay. Les filles de paysans pauvres n’ont aucun avenir, mais Honorine, fillette illettrée, souvent rudoyée, et très opiniâtre, en a décidé autrement. Dans la lignée de ses précédents romans, Hubert de Maximy nous plonge au cœur de la réalité. Parcours du combattant au pays de la dentelle. Nous suivons comme si nous y étions les mille et une difficultés de la fillette, puis celles – plus redoutables encore – de la jeune fille. Peu sentimentale, rusée, ne se fiant qu’à son jugement, Honorine réussira à fonder une entreprise en un temps guère favorable aux femmes.

Le destin d’Honorine est un roman féministe Sans complaisance ni apitoiement, l’auteur nous fait vivre une histoire pleine de rebondissements, véridique à ce qu’il dit, et qui se termine plutôt bien. Honorine : une anti-Emma Bovary.

Pierrette Fleutiaux (juin 2011)

0
0
0
s2sdefault