LOGO SGDL TV
NOUS SUIVRE

Jacques Tornay est originaire de Martigny, petite ville du sud-ouest de la Suisse, près des frontières française et italienne. Il est journaliste et traducteur et se consacre à la poésie, à la nouvelle, à l’aphorisme et à la biographie.

Depuis 1978, Jacques Tornay a publié plus d’une vingtaine d’ouvrages : romans, nouvelles, biographies, et surtout recueils de poèmes parmi lesquels Les soifs tenaces (éd. Jean-Marie Bouchain, 1986) De si longues distances Prix Louise Labé (Monographic, 1993), La première personne du pluriel (Delémont, 2002). Ses deux derniers recueils Grandeur nature et Feuilles de présence sont parus aux éditions de l’Arrière-Pays en 2003 et 2006.

Traduits en plusieurs langues, l’auteur figure dans les jurys des Prix Léopold Sédar Senghor, Rainer Maria Rilke et Pierrette Micheloud.


Primé plusieurs fois, Jacques Tornay reçoit entre autre les Palmes académiques en 2008 et le prix de l'Association Valaisanne des Ecrivains pour Gains de causes en 2009.

Jacques Tornay aime Robert Walser : c’est un rêveur. Pareil à celui qu’hier j’étais, le cœur naïf, écrit-il dans Gains de causes.

Un rêveur qui sait franchir les murs : Entendre les morts est un métier à plein temps, dans une liberté si grande qu’elle alimente sans cesse le désir qui est vie, le doute qui est chemin, et l’émerveillement, tous liés à la sensation de son temps personnel qui ne cesse de raccourcir.

Cette sensation d’urgence donne des fulgurances, mais aussi une attitude intérieure si modeste qu’elle laisse tout ouvert en soi, et que les mots si lumineux ne perdent jamais leur simplicité, c’est pourquoi ils nous touchent / Au final on s’aperçoit que tout reste à dire.

 

 

Françoise Henry (juin 2010)

0
0
0
s2sdefault