LOGO SGDL TV
NOUS SUIVRE

Jacqueline Harpman

Née à Etterbeek (Bruxelles), le 5 juillet 1929 Jacqueline Harpman est une femme de lettres belge de langue française.

En avril 1940, sa famille quitte Bruxelles pour aller au Maroc, dans la ville de Casablanca. En allant au Maroc, elle passe par Paris où elle écrit son premier roman qui sera long d'une demi-page. Elle vivra à Casablanca pendant cinq ans. Une partie de sa famille est déportée en Allemagne lors de la Seconde Guerre mondiale et elle ne la reverra jamais. Au collège de Casablanca elle étudie les langues modernes dont l'anglais et l'arabe et se passionne pour la grammaire, la syntaxe et les classiques de la littérature. Elle envisage déjà de devenir tragédienne.

Retournée à Bruxelles, Jacqueline Harpman finit ses humanités au lycée Forest. Ensuite, en 1946, elle entreprend des études de médecine à l'ULB (Université libre de Bruxelles). En 1950, elle est atteinte de la tuberculose et passe 21 mois sous pneumothorax au sanatorium universitaire d'Eupen. Elle commence à écrire son premier roman : Les Jeux dangereux. Mais celui-ci ne sera jamais publié. En 1952, elle recommence ses études de médecine et passe en premier doctorat. En 1967, elle commence des études de psychologie à l'ULB. Une fois diplômée, elle travaillera comme psychothérapeute à la clinique de Fond'Roy.

En 1976, elle entre dans la Société belge de psychanalyse. En même temps, de 1971 à 1977, elle va commencer une analyse didactique. Et en 1980, elle écrit des articles pour la Revue belge de psychanalyse.

Jacqueline Harpman continue à écrire et à exercer ses activités de psychanalyste.

Elle a notamment publié :

  • Ce que Dominique n'a pas su, Grasset, 2007
  • Mes Œdipe, Grand Miroir, 2006
  • Du côté d'Ostende, Grasset, 2006 (Grand prix SGDL de littérature pour l'ensemble de l'œuvre)
  • En toute impunité, Grasset, 2005
  • La forêt d'Ardenne, Le grand miroir, 2004
  • Le passage des éphémères, Grasset, 2004
  • Jusqu'au dernier jour de mes jours, Labor, 2004
  • Le placard à balais, Le grand miroir, 2003
  • La dormition des amants, Grasset, 2002, Prix du roman CF de Belgique
  • Ève et autres nouvelles, Espace nord, 2001
  • En quarantaine, Mille et une nuits, 2001
  • La vieille dame et moi, Le Grand Miroir, 2001
  • Le véritable amour, Ancrage, 2000
  • Récit de la dernière année, Grasset, 2000

Récompenses

  • 1959: Prix Rossel pour Brève Acadie,
  • 1992: prix Point de Mire (RTBF) pour La Plage d'Ostende,
  • 1996: Prix Médicis pour Orlanda
  • 2003: Prix triennal du roman de la Communauté française de Belgique pour La Dormition des amants

0
0
0
s2sdefault