LOGO SGDL TV
NOUS SUIVRE

Actualité SGDL

La Société des Gens de Lettres et la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse ont proposé au Centre national du Livre et à la SOFIA de revaloriser le tarif minimum de rémunération des auteurs applicable pour leurs interventions publiques. Ce tarif devrait ainsi être revalorisé de 3,45 % à compter du 1er janvier 2020.

0
0
0
s2sdefault

La SGDL et la Sofia convient leurs auteurs adhérents à la quatrième édition de Littérature & Musique, pour célébrer la littérature et ses liens avec la musique.

0
0
0
s2sdefault

Objectif 10 % minimum pour tous les auteurs !

"Dans le prolongement des États Généraux du Livre (EGL) organisés en 2018 à l’initiative du Conseil Permanent des Écrivains (CPE) en lien avec la Société des Gens de Lettres (SGDL), qui avaient abouti à l’ouverture d’une concertation avec les pouvoirs publics sur les réformes sociales et fiscales alors envisagées, le tome 2 des États Généraux s’est tenu le 4 juin à Paris."

0
0
0
s2sdefault

Anne Colin du Terrail, lauréate 2019 du «Grand Prix Société des Gens de Lettres-Ministère de la Culture pour l’œuvre de traduction »

0
0
0
s2sdefault

Mathieu Simonet est avocat et écrivain.

D’abord juriste au tribunal pour enfants de Bobigny, Mathieu Simonet devient avocat en 1997. Auteur de plusieurs romans publiés au Seuil (dont le dernier, Anne-Sarah K. est paru en 2019), il développe des projets d’« autobiographie collective » dans des hôpitaux, en prison, à l’université et en entreprise.

0
0
0
s2sdefault

Les auteurs de livres revendiquent une rémunération plus juste et équitable et des livres mieux défendus. Ils attendent aussi une véritable transparence de l’économie du secteur et une meilleure prise en compte de leurs spécificités de créateurs.

0
0
0
s2sdefault

Jean-Claude Grumberg, Robert Badinter, Isabelle Marrier, Anne Colin du Terrail, Laura Jaffé et Olivier Domerg lauréats des Grands Prix de printemps 2019 de la Société des Gens de Lettres.

0
0
0
s2sdefault

Conséquence de la réforme sociale supprimant la distinction entre affiliés et assujettis à l’AGESSA, à compter du 1er janvier 2019 les revenus accessoires rémunérés en droits d’auteur ne sont plus réservés aux seuls affiliés à l’AGESSA mais ouverts à tous les artistes auteurs.

0
0
0
s2sdefault