LOGO SGDL TV
NOUS SUIVRE

Les éditions Verticales ont été fondées par Bernard Wallet en 1997.

De 1997 à 1999  la fiction française contemporaine prédomine avec de nombreux écrivains suisses, belges ou québécois et surtout une forte proportion de découvertes : dix premiers romans sur une trentaine de fictions publiées, dont ceux d'Olivia Rosenthal, Arnaud Cathrine ou  Jean Delabroy.

En 1999 les jeunes éditions Verticales rejoignent  le Seuil (qui assurait sa diffusion depuis l’origine). En 2005 elles entreront dans le giron des éditions Gallimard, au sein desquelles elles conservent aujourd’hui une liberté éditoriale marquée par la volonté de décloisonner les genres et d’accompagner chaque œuvre dans son parcours singulier.

Le rythme de parutions se stabilisera autour d’une quinzaine de titres par an. Une nouvelle étape, en 2009, est marquée par l’arrivée d’auteurs extérieurs (Arno Bertina, Jean-Charles Massera, Hugues Jallon ou Jacques Rebotier), des rééditions, des découvertes (notamment Rideau de verre de Claire Fercak, Des néons sous la mer de Frédéric Ciriez, L’Homme louche de François Beaune ou L’autoprotrait bleu de Noémi Lefebvre), mais aussi les succès publics de François Bégaudeau avec son troisième livre Entre les murs (2006) et de Maylis de Kerangal avec son quatrième livre Corniche Kennedy (2008). Preuve en est qu’une « politique d’auteur » initiée depuis une décennie porte enfin ses fruits. Fin 2008, le fondateur de la maison, Bernard Wallet, prend sa retraite. Antoine Gallimard confie alors la direction littéraire des éditions Verticales à Yves Pagès et Jeanne Guyon qui en sont actuellement les co-directeurs.

Fin 2016, Verticales proposait 306 ouvrages au catalogue, dont 42 premiers romans (ou récits) depuis l’origine, 63 titres ayant fait l’objet d’une ou plusieurs traductions et 39 titres ayant bénéficié d’un passage en poche. Sur les 150 auteurs & illustrateurs concernés, 60 y ont publié au moins deux titres sous cette même couverture.

SGDL/27/09/2017

0
0
0
s2sdefault