LOGO SGDL TV
NOUS SUIVRE

Écrivain et universitaire japonais, Akira Mizubayashi est né en 1951. Après des études à l’université nationale des langues et civilisations étrangères de Tokyo, il part pour la France en 1973 et suit à l’université de Montpellier une formation pédagogique pour devenir professeur de français. Il revient à Tokyo en 1976, fait une maîtrise de lettres modernes, puis, en 1979 revient en France comme élève de l’École Normale Supérieure. Depuis 1983, il enseigne le français à Tokyo, et, depuis 2006, à l’université Sophia.

Après avoir publié un certain nombre d’ouvrages en japonais, il est passé à l’écriture en français en 2011, l’année à laquelle il a publié Une langue venue d’ailleurs dans la collection « L’un et l’autre » de J.-B. Pontalis chez Gallimard. Ce livre a reçu de l’Association des écrivains de langue française le Prix littéraire de l'Asie 2011, de l’Académie française le Prix du Rayonnement de la langue et de la littérature françaises 2011 et du Richelieu international-Europe le Prix littéraire Richelieu de la francophonie 2013.

En 2013, il a publié dans la collection de J.-B. Pontalis Mélodie, Chronique d’une passion. Ce livre a obtenu le Prix littéraire 30 Millions d'amis 2013 ainsi que le Prix littéraire de la Société Centrale Canine 2013.

En 2014, Akira Mizubayashi a publié Petit éloge de l’errance toujours chez Gallimard, essai est dédié à la mémoire de J.-B. Pontalis.

Après un silence de cinq ans qui s’est imposé en japonais, il a effectué en juin 2016 un retour momentané à sa langue d’origine pour écrire deux textes en vue d’une édition augmentée d’un livre qu’il avait lui-même coordonné en 2006 autour de l’idée de res publica comme impossible horizon des pratiques « démocratiques » japonaises. Akira Mizubayashi vit à Tokyo.

0
0
0
s2sdefault