LOGO SGDL TV
NOUS SUIVRE

Jean Libis est né à Dijon en 1944. Il a ensuite vécu dans un petit village de campagne , près de Nolay, et fréquente le collège local. A l'Université de Dijon, il fait quelques études de chimie puis de philosophie. Agrégé de philosophie, il enseignera cette discipline pendant trois décennies.

Les travaux d'écriture, à partir des années 1975, se sont développés dans deux directions distinctes et complémentaires : d'une part le travail de recherche, d'autre part l'écriture de fiction.

Il est fasciné par la peinture (qu'il s'interdit de pratiquer!), par le tennis et par le monde végétal, qu'il entretient approximativement dans un jardin fréquenté par de nombreux chats. Les deux derniers en date semblent postuler une vie éternelle.

Il a publié de nombreux ouvrages dont :

Le mythe de l'androgyne, essai, Berg international, 1980 (réédition 1991)

La Musique et l'hiver, roman, Balland, 1985

La Dormeuse d'ombres, roman, Aléï, 1988 (Prix Bourgogne 1988)

Trop de jeune sous les acacias, roman, Aléï, 1991

L'eau et la mort, essai, Editions universitaires de Dijon, 1993

Folies douces, essai sur la peinture de Marie Javouhey, éditions W., 1995

Comme un désir de fin d'été, récits, Editions Nykta, 1998

La Bibliothèque, roman, Le Rocher, 2000

Putain de froid sec, récit, Le Rocher, 2005

Gaston Bachelard ou la solitude inspirée, essai, Berg international, 2007

0
0
0
s2sdefault