LOGO SGDL TV
NOUS SUIVRE

Né à Carcassonne, Patrick Laupin passe son enfance dans les Cévennes, il est instituteur puis formateur de travailleurs sociaux, Depuis 1975, il est l’auteur de recueils de poésie, de prose, de récits et de philosophie. En 2009, il crée les journées de création et d’écriture à Lyon qui explorent les liens entre biographie, histoire et inconscient, et tentent de poser les fondements d’une transmission commune entre littérature, poétique, philosophie et psychanalyse.

A lire : L’Esprit du livre. Le crime de poésie et la folie utile dans l’oeuvre de Mallarmé, La Rumeur libre, 2012 ; Chronique d'une journée moyenne. Petit traité des barbaries banales, La Rumeur libre, 2012 ; OEuvres Poétiques, Tome 1, réédition intégrale, La Rumeur libre, 2012 ; Œuvres Poétiques, Tome 2, réédition intégrale, La Rumeur libre, 2012 ; L'Homme Imprononçable, La Rumeur libre, 2007 ; Stéphane Mallarmé, Poètes d’Aujourd’hui, Seghers, 2004 …

« Le fait d’écrire est désir d’un appel surgi du fond de la nuit noire de l’humanité » écrit Patrick Laupin. La nuit d’où viendrait cet appel serait celle de la misère humaine, rencontrée dès l’enfance dans une famille de mineurs de fonds cévenole, en même temps que la barbarie qui en est la cause et les solidarités qu’elle provoque. La nuit, c’est également celle dont chacun nous venons ; nuit de naissance dont ne sont pas entièrement sortis les autistes et handicapés divers, que Patrick Laupin accompagne professionnellement. Ainsi, écrire demanderait de repasser par une certaine folie, sociale et native, où, débarrassés de l’habituelle communication, nous pourrions entendre « les voix des autres qui parlent en nous ». Il faut donc se démunir : oublier les vérités, s’effacer dans le désarroi, fixer sans voir. Alors monte la rumeur d’écriture, qui échappe à toute prise. En cela, Patrick Laupin est poète, quelles que soient les formes que prennent ses textes.

Après avoir donné à sa maison d’édition un de ses titres, La Rumeur libre, Andrea Iacovella vient de rassembler et publier les œuvres Poétiques de Patrick Laupin éparpillées depuis 1979, et devenues souvent introuvables. Il a également édité L’Esprit du livre. Le crime de poésie et la folie utile dans l’œuvre de Mallarmé, qui prolonge le Poète d’aujourd’hui (Seghers) publié en 2004.

Mathias Lair (juin 2013)

0
0
0
s2sdefault