LOGO SGDL TV
NOUS SUIVRE

Né à Port au Prince, Marvin Victor est écrivain, peintre et vidéaste. En 2007, il est lauréat du prix du jeune écrivain francophone pour son texte : Je, Moi, Moi-Même. Lors du séisme du 12 janvier 2010, il est à New-York et doit attendre deux mois avant de pouvoir rentrer. Cet évènement le décide à s'installer à New York et lui inspire l'écriture de son premier roman Corps mêlés (Gallimard, 2011).

Porté par l’amplitude lyrique de la passion et les couleurs criardes de la tragédie, voici le premier roman d’un jeune auteur haïtien d’une puissance hors normes. Avec Marvin Victor, l’écriture nous ébranle comme les terribles secousses du tremblement de terre du 12 janvier 2010 dévastant Port-au-Prince. La mort d’Haïti hante le récit d’Ursula, « l’héroïne » de Corps mêlés dont la fille n’a pu échapper au séisme, trouble et grinçante elle imprègne chacune de ses longues phrases d’une sensualité vibrante. C’est ainsi que se confondent l’âme errante d’un personnage aux émotions poignantes et le cœur battant d’un pays en ruines qui ne sait comment se reconstruire. Marvin Victor, avec Corps mêlés, entre de plain-pied dans les territoires réels et imaginaires des grands écrivains caribéens où, si violente qu’elle soit, la misère elle-même est onirique.

Alain Absire (juin 2011)

0
0
0
s2sdefault