LOGO SGDL TV
NOUS SUIVRE
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
Adherer à la SGDL Registre Balzac
Formations SGDL bouton5 Proteger
Repertoire des auteursbouton6 Don
bouton7 Massa
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

CNL : assouplissement des conditions d'octroi d'aides

Afin de renforcer son soutien aux auteurs dans le contexte de la crise sanitaire en cours, le Centre national du livre assouplit, de manière exceptionnelle et temporaire, les conditions d'octroi de certaines de ses aides.  Lire la suite

Appel à candidatures pour le troisième GRACE

L'Observatoire de l'Espace lance deux appels à candidatures à destination d'auteurs et d'artistes pour rejoindre le Groupe de Recherches Artistiques et culturelles de l'Espace (GRACE) à partir de juillet 2020.Date limite de dépôt des candidatures : 11 mai 2020. Lire la suite

Appel à candidature - Résidence Villa Saigon

L’Institut français du Vietnam (IFV) lance le 4ème appel à candidatures pour le programme de résidence Villa Saigon 2021. Date limite de dépôt des candidatures : 31 mai 2020. Lire la suite

Bourses 2020 Fondation Jean-Luc Lagardère

Comme chaque année, la fondation Jean-Luc Lagardère lance sa campagne de candidatures pour ses bourses dôtées. Date limite de dépôt, le 6 juin 2020.  Lire la suite

Boule de suif au Lucernaire

Le Lucernaire, partenaire de la Société des Gens de lettres depuis de très nombreuses années, propose un tarif préférentiel à nos membres.André Salzet vous présente son nouveau spectacle, Boule de suif d'après Guy de Maupassant Lire la suite

Appel à candidatures Bourse de création Arts et Littérature 2020

Toulouse Métropole développe, dans le cadre de sa charte de Lecture publique et du Contrat Territoire-lecture, son soutien à la création littéraire et à la diffusion. Ainsi elle organise, pour la cinquième année consécutive, un appel à projets autour de 4 bourses de création dans les catégories : littérature jeunesse, littérature générale, littérature internationale et bande dessinée. Lire la suite

Bourses d'écriture à Caen

Le centre chorégraphique national de Caen en Normandie dirigé par Alban Richard, attribue deux bourses d’écriture par an à des écrivains, chercheurs, illustrateurs, traducteurs français et étrangers pour les aider à mener à bien un projet d’écriture, de recherches, d’illustration ou de traduction à partir du champ chorégraphique, ou d’un questionnement autour du corps et de ses représentations : la Bourse ébauche (pour les Chercheurs, universitaires) et la Bourse compose (pour les auteurs, traducteurs..) Lire la suite

Résidence d’écriture en Dordogne

Résidence d’écriture en DordogneAppel à candidatureEntre le 1er octobre 2020 et le 31 mars 2021Le Conseil départemental de la Dordogne met en oeoeoeoeuvre, avec le soutien de la Directionrégionale des affaires culturelles (DRAC), un programme de résidences d’auteur consacré à l’écriture de fiction pour les adolescents. Lire la suite

Ateliers d'écriture à Nogent-sur-Marne

Les ateliers d’écriture sont le fruit d’un partenariat entre la Fondation des artistes, la Ville de Nogent-sur-Marne et La société des gens de lettres (SGDL). Ils se dérouleront de février à juin 2020 à la bibliothèque Smith-Lesouëf. Un cycle de six sessions d’ateliers d’écriture rendu possible grâce à une subvention du Fonds de dotation de Nogent. Inscriptions obligatoires Lire la suite

Les portes ouvertes du CNL

NOUVEAU ! Portes ouvertes du CNL aux auteurs, illustrateurs, traducteursLe premier mardi de chaque mois, de 14h à 18h et sans-rendez-vous,le CNL ouvre ses portes aux auteurs, illustrateurs, traducteurs. Lire la suite

Un nouveau service pour les auteurs de la SGDL

L’Hôtel de Massa est la maison des auteurs.  Pour que vous puissiez en profiter à titre individuel pour une lecture, une dédicace, une rencontre ou un évènement privé, vous avez dorénavant la possibilité de privatiser le Salon Colette. Lire la suite

Grand Prix Magdeleine Cluzel  2012 pour l’ensemble de l’œuvre

à l’occasion de la parution de L’Homme des haies (Gallimard)

Jean-Loup Trassard est né le 11 août 1933 à Saint-Hilaire-du-Maine (Mayenne). École primaire du village, puis lycée de Laval, puis faculté de droit à Paris. En juillet 1960, il est publié dans la Nouvelle Revue Française ; en avril 1961 paraît son premier livre, L'Amitié des abeilles. Il vit une partie de l'année à Paris et une partie en Mayenne où il élève des boeufs autour de sa maison natale. En mai-juin 1988, il a voyagé pendant vingt-cinq jours à bicyclette dans les kolkhozes russes. Outre ses ouvrages de romancier, Jean-Loup Trassard a publié des livres pour la jeunesse et des livres de photos.

Derniers titres parus : Objets de grande utilité, textes et photos, Le Temps qu'il fait, 1995 ; Nous sommes le sang de cette génisse, récits, Gallimard, 1995 ; Dormance, roman, Gallimard, 2000 ; La Déménagerie, roman, Gallimard, 2004 ; Conversation avec le taupier, Le Temps qu’il fait, 2007 ; Eschyle en Mayenne texte & photographies, Le temps qu'il fait, 2010 ; Causement texte & photographies, Le Temps qu'il fait, 2012.

Bibliographie chez Gallimard :

 1961    L'Amitié des abeilles, nouvelles, Gallimard

1965    L'Érosion intérieure, nouvelles, Gallimard

1969    Paroles de laine, nouvelles, Gallimard

1975    L'Ancolie, nouvelles, Gallimard - Prix des Critiques

1981    Des Cours d'eau peu considérables, nouvelles, Gallimard

1981    Inventaire des outils à main dans une ferme, textes et photos, Le Temps qu'il fait

1987    Tardifs instantanés, mémoires, Gallimard

1989    Territoire, textes et photos, Le Temps qu'il fait

1989    Campagnes de Russie, récits de voyage, Gallimard

1990    Images de la terre russe, textes et photos, Le Temps qu'il fait

1991    Caloge, nouvelles, Le Temps qu'il fait

1991    Ouailles, textes et photos, Le Temps qu'il fait

1993    Archéologie des feux, textes et photos, Le Temps qu'il fait

1993    L'Espace antérieur, mémoires, Gallimard

1994    Traquet motteux ou l'agronome sifflotant, textes et photos, Le Temps qu'il fait

1995    Objets de grande utilité, textes et photos, Le Temps qu'il fait

1995    Nous sommes le sang de cette génisse, récits, Gallimard

2000    Dormance, roman, Gallimard

2004   La Déménagerie, roman, Gallimard

La voix de Jean-Loup Trassard est certainement l’une des plus singulières dans le paysage de la littérature française contemporaine. L’œuvre de Trassard est considérable, elle compte plus d’une trentaine de titres et de nombreuses expositions, nous la couronnons aujourd’hui avec notre Grand Prix Madeleine Cluzel, à l’occasion de la publication chez Gallimard de L’homme des haies. Il s’agit d’une œuvre d’amour aussi modeste qu’ambitieuse dont Jean-Loup Trassard n’a jamais cessé de tracer le sillon, comme le narrateur de son magnifique ouvrage, l’homme des haies, a aimé labourer sa terre avec ses juments. Il serait difficile pourtant de comparer l’œuvre entière de Trassard avec celles de tous ceux qui déjà, depuis Virgile en passant par Lamartine, Giono et Deltheil ont voulu célébrer les travaux et les jours de la terre nourricière et de ceux qui l’honorent. Encore qu’on puisse trouver avant lui un même goût, un même éclat subtil, une même saveur du terroir, de ses us et coutumes et de sa liberté originelle, chez un Charles Silvestre, un Henri Pourrat, une Marcelle Delpastre ou un André Dhôtel.

Mais ce qui fait la singularité, l’exemplarité et la vigueur de l’œuvre entière de Jean-Loup Trassard, depuis ses premières publications chez Gallimard et ses amitiés pour le groupe d’écrivains réunis par Georges-Lambrichs autour des Cahiers du chemin, c’est qu’elle est, à sa manière, celle d’un humaniste, d’un ethnologue et d’un poète qui ne se paie pas de mots, mais qui, au contraire, humblement et fidèlement, à travers ses créations, nous donne à voir, à entendre, à aimer et comprendre le langage de la terre et de celles et ceux qui continuent à vivre en harmonie avec elle et nous offrent ainsi le meilleur de nous-mêmes.

L’homme des haies, celui qui sait les barbeyer, c’est-à-dire couper herbes et ronces pour les nettoyer, sait que le désastre est déjà arrivé là où d’autres les ont coupées. De même, Jean-Loup Trassard, sans donner de leçon, nous apprend mieux que d’autres, en grand écrivain qu’il est, ce que nous devons à la terre et à ceux qui l’aiment et la respectent : ils nous font vivre et, si nous voulons bien apprendre à les connaître, ils nous apprennent à vivre.

 Sylvestre Clancier (nov.2012)

0
0
0
s2sdefault