La TV des auteurs
Adhésion à la SGDL
Inscription à BALZAC
Protection des œuvres
Actualités
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15

Théâtre Silvia Monfort

 gertrude
 © D.R

logosmonfortweb

Le Théâtre Silvia Monfort
106 rue Brancion -75015 Paris
01 56 08 33 84
Site web : http://www.lemonfort.fr

 GERTRUD
Jean-Pierre Baro

Théâtre, création
Grande salle
Du 25 novembre au 13 décembre 2014
du lundi au samedi à 20h30 dans la Grande Salle
Durée 1h30

En adaptant la pièce de Hjalmar Söderberg, un chef-d’oeuvre de la littérature scandinave, le metteur en scène Jean-Pierre Baro choisit de figurer le conflit du corps et de l’âme à travers le destin tragique d’une femme en quête d’un amour absolu.
Dans la société bourgeoise de la fin du xixe siècle, art, politique et amour sont intimement liés. La cantatrice Gertrud en fera les frais, en refusant tout ce qui n’est pas conforme à son désir immédiat, n’acceptant aucun compromis. Trois hommes ambitieux auxquels elle renonce, brûlés par le besoin de reconnaissance sociale, traversent sa tragédie ; tous tomberont dans une solitude désespérée. Musiques, costumes, installation scénographique en mouvement font dialoguer les époques, créant une intemporalité dans laquelle le spectateur s’identifie instantanément. Une critique de l’arrivisme d’une précision tchekhovienne, portée par les acteurs d’Extime Compagnie, dans laquelle Söderberg nous tend un miroir aveuglant.

Sur présentation de leur carte, les adhérents de la SGDL bénéficient d’un tarif partenaire de 16 € au lieu de 25€ dans la limite des places disponibles.
Réservation par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


 soleil
 © D.R

LES ENFANTS DU SOLEIL
Mikaël Serre

Grande Salle
Du 4 au 14 février 2014

du lundi au samedi à 20h30
Durée 1h35

Un monde malade. L’auteur situe sa pièce en 1862, durant l’épidémie de choléra, l’une des plus mortelles qu’ait connue la Russie. Un grand classique de la littérature russe, adapté par Mikaël Serre, metteur en scène passé par les Beaux-Arts, qui prend un malin plaisir à jouer des symboles pour ancrer la pièce dans notre présent.  Télérama

Avec la Comédie de Reims - CDN

« Toute ma vie, je fus poursuivi, plus ou moins intensément, par une sensation d’angoisse, de déchirement en constatant l’abîme spirituel qui séparait l’élément populaire de l’Intelligentsia, en tant que principe rationnel (...) graduellement, cette sensation dégénérait en pressentiment d’une catastrophe. »

Auteur engagé, Maxim Gorki espérait trouver un antidote à la misère et aux injustices sociales de son pays grâce au socialisme, mais ni la révolution de 1905 ni celle de 1917 n’auront été à la hauteur de ses espérances... En 1905, alors qu’il est incarcéré, il écrit Les Enfants du soleil et offre un regard rugueux et implacable sur son siècle. Il y détaille un microcosme de privilégiés englués dans leur confort et leurs contradictions, incapables d’être en prise avec la réalité et d’œuvrer pour une transformation du monde. Pour Mikaël Serre, cette pièce a de profondes résonances avec notre époque.

Il semble que la léthargie que décrivait Gorki opère inlassablement. La question de la responsabilité d’une certaine élite envers l’avenir du monde est, elle, toujours présente.

Sur présentation de leur carte, les adhérents de la SGDL bénéficient d’un tarif partenaire de 16 € au lieu de 25€ dans la limite des places disponibles.
Réservation par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

RETOUR
Agenda
29
JANV

Une Saison de Nobel
Imre Kertész
Hôtel de Massa