10 MAI
2017
Romans sur le divan

Hôtel de Massa
 

7e rencontre du cycle "Science et littérature" initié par Pierrette Fleutiaux


Mercredi 10 Mai à 19h30, à l'Hôtel de Massa

Romans sur le divan

Catherine Pont-Humbert, journaliste littéraire, s’entretiendra avec quatre romanciers-psychiatres et psychanalystes :

 

darrieussecq-YannDienerGrimbertAnne RevahStéphane HaskellSCHNEIDER2-BISRobertoFrankenberg
                   © Yann Diener                       © DR                                © Stéphane Haskell                © Roberto Frankenberg

                 Marie Darrieussecq             Philippe Grimbert                 Anne Révah                        Michel Schneider

            

Marie Darrieussecq

Née au Pays Basque, Marie Darrieussecq est écrivain et psychanalyste. Après l’Ecole normale supérieure et une thèse sur l'autofiction, elle enseigne à l’université de Lille avant de se consacrer à l’écriture. En 1996, parait son premier roman Truismes aux éditions P.O.L.  Depuis, et toujours chez P.O.L, elle a publié une quinzaine de romans et récits, dont notamment : Naissance des fantômes, 1998 ; Le Bébé, 2002 ; White 2004 ; Tom est mort, 2007 ; Clèves, 2011 ; Il faut beaucoup aimer les hommes, 2013 (prix Médicis), des essais, une pièce de théâtre, des traductions, une biographie de la peintre Paula Modersohn-Becker : Être ici est une splendeur. Vie de Paula M.Becker, 2016, et co-organisé l’exposition consacrée à l’artiste.

Marie Darrieussecq a exercé comme psychanalyste avant de mettre cette activité entre parenthèses pour voyager.

 

Philippe Grimbert  

Ecrivain et psychanalyste, Philippe Grimbert a exercé sa profession tout en collaborant avec deux instituts médico-éducatifs, auprès d'adolescents autistes ou psychotiques.

Il a publié cinq essais sur la psychanalyse : Psychanalyse de la chanson, Archimbaud, 1996 ; Pas de fumée sans Freud : psychanalyse du fumeur, Armand Colin, 1999 ; Évitez le divan : petit manuel à l'usage de ceux qui tiennent à leurs symptômes, Hachette littératures, 2001 ; Chantons sous la psy, Hachette Littératures, 2002 ; Avec Freud au quotidien : essais de psychanalyse appliquée, Grasset, 2012.

Parallèlement, il a publié cinq romans chez Grasset : La Petite Robe de Paul, 2001 ; Un secret, 2004, Prix Goncourt des lycéens, adapté au cinéma par Claude Miller en 2007 ; La Mauvaise rencontre, 2009 ; Un garçon singulier, 2011 ; Nom de dieu ! 2014. Son dernier roman, Rudik, l'autre Noureev, est paru chez Plon en 2015.

 

Anne Révah

Anne Revah est pédopsychiatre, professeur de pédopsychiatrie et chef de service à l’Hôpital d’Argenteuil. Attachée à une unité de recherche à l’hôpital Saint-Louis, elle fait de la recherche sur l'évaluation des soins à partir de l'expérience des patients. Elle a publié en 2016 avec Laurence Verneuil (professeur de dermato-vénérologie et chef de service au CHU de Caen), Docteur, écoutez ! chez Albin Michel, dans lequel elles dressent un tableau du quotidien de l’hôpital.

Anne Revah est également romancière, elle a publié : Manhattan, 2009 et Pôles magnétiques, 2012 aux éditions Arléa,  Quitter Venise, 2014 ; L’enfant sans visage, 2015 et Le pays dont je me souviens, 2017 au Mercure de France.

 

Michel Schneider

Ancien élève de l'ENA, Michel Schneider commence sa carrière à la direction du ministère de l'Économie et des Finances en 1971. Il a été directeur de la musique et de la danse au Ministère de la Culture de 1988 à 1991.

Ecrivain et psychanalyste, il est l’auteur de plusieurs récits et romans : Bleu passé, Gallimard, 1990 ; Je crains de lui parler la nuit, Gallimard, 1991 ; Comme une ombre, Grasset, 2011, des essais politiques et sociologiques : La Comédie de la culture, Le Seuil, 1993 ; Big Mother, Odile Jacob, 2003 ; La Confusion des sexes, Flammarion, 2007 ; Miroir des princes, Flammarion, 2013.
Il a publié également des essais qui confrontent littérature et psychanalyse en explorant les œuvres d'art aussi bien que les correspondances et les témoignages : Glenn Gould, piano solo, Gallimard, 1988 ; La tombée du jour, Schumann, Le Seuil, 1989, ou encore les relations complexes que Marcel Proust entretenait avec sa mère dans Maman, Gallimard, 1999 ; Morts imaginaires, Gallimard, 2003, (prix Médicis de l'essai) dans lequel il imagine les derniers instants de grands écrivains ; Marilyn Monroe, dernières séances, Grasset, 2006, roman où il envisage les liens troubles de Marilyn Monroe et de son dernier psychanalyste, Ralph Greenson ; L'Auteur, l'autre : Proust et son double, Gallimard, 2014. En 2015, il a publié un roman inspiré de la physique quantique: Amour, suite et fins. Dernier livre publié : Pascal, Buchet Chastel, 2016.

 

 

Catherine PH
© CPH Droits réservés

Catherine Pont-Humbert est auteure, journaliste littéraire, metteur en scène. Productrice à France Culture de 1990 à 2010, elle y a réalisé de très nombreux grands entretiens et documentaires. Elle est la conseillère littéraire et programmatrice des « Rencontres » de la Fondation Facim. Auteur du Dictionnaire des symboles, des rites et des croyances, Hachette, 1995 ; de Littérature du Québec, Armand Colin, 2005 et de plusieurs livres d’entretiens parmi lesquels l’Individu face à ses dépendances avec Albert Memmi, ses Carnets de Montréal sont parus aux éditions du Passage en 2016. Elle est l’auteur et le metteur en scène de L’Ame métisse, lecture-spectacle, créée au Musée des Beaux Arts de Nantes. Depuis 2013, dans le cadre d'un cycle intitulé «De voix en voie», elle donne des lectures d’Henry Bauchau, Andrée Chedid et Edouard Glissant. Elle a adapté et dirigé la lecture musicale du Don Juan raconté par lui-même de Peter Handke et celle d’Œdipe sur la route d’Henry Bauchau. Elle est membre du comité de rédaction de la revue Apulée.

                                         
   

 

Entrée libre dans la limite des places disponibles

SGDL, 38 rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75014 Paris.

Réservation : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - tél : 01 53 10 12 07

RETOUR